Description

Caractérisation de pigments sur des peintures de chevalet par méthodes optiques non-invasives


Nature du projet : thèse


Description

Deux thèses ont été réalisées au Centre de Recherche et de Restauration des Monuments Historiques (C2RMF) en 2002 et en 2004, par Lionel Simonot et Guillaume Dupuis. La première étudiait la diffusion de la lumière dans un glacis et vernis, et la seconde portait sur la caractérisation de pigments (en poudre) et de mélanges. Ces deux thèses étaient fondées sur la problématique suivante : tenter de décrire par des critères objectifs l’expérience individuelle de la vision des peintures. 

L’objectif de cette thèse menée par Anita Hayem-Ghez est d’aller au-delà du travail qui a déjà été réalisé, autour d’une problématique centrée sur l’analyse des pigments sur les peintures elles-mêmes, à l’aide de méthodes optiques non-invasives, c’est-à-dire sans prélèvement d'échantillon sur le tableau et sans contact. Le but serait de caractériser les pigments d’une peinture (seuls, en dégradé et en mélange) malgré les altérations qui peuvent apparaître (jaunissement du vernis, craquelures, poussière, modification de la couleur). Anita Hayem-Ghez s’est limitée à la peinture française du XVIIème siècle, où les mélanges de pigments étaient encore simples (pas plus de 2 ou 3 couleurs) et les couleurs assez homogènes. C’est ainsi qu’elle a choisi d’étudier plus particulièrement le peintre Eustache Le Sueur (1616-1655), connu pour son travail très coloré et dont une quarantaine d’œuvres sont exposées au Louvre. 

Au C2RMF, la doctorante utilisera plusieurs méthodes d’analyse optique : la spectrocolorimètrie, la microtopographie ainsi que la photographie haute résolution et l’imagerie hyperspectrale. Ces différentes méthodes permettront une analyse non-invasive des peintures choisies pour cette étude.

 

tl_files/patrima/projets/images/tableau_reunion_d_amis.jpg

Réunion d’amis

Huile sur toile d’Eustache Le Sueur vers 1640

Paris, musée du Louvre

© RMN, droits réservés

 

Phase 1 : Etude bibliographique (environs 2 mois) : Etat de l’art du sujet : analyse des différentes études déjà menées sur le sujet et détermination d’une catégorie (époque, artiste précis) de pigments ou d’œuvres à étudier

Phase 2 : Etablissement d’une base de données en fonction de la période et des pigments choisis ; Puis éventuellement procédure de vieillissement des échantillons de cette base de données (environs 6 mois). 

Phase 3 : Caractérisation des pigments sur des peintures de chevalet (anciennes), étude des altérations et modélisation, place de ces examens dans le cadre d’une expertise multidisciplinaire scientifique de peintures

 

Intérêts sociétaux et valorisation

Ce travail de thèse devra aboutir à des méthodes non-invasives plus performantes pour l’étude des œuvres et à des connaissances plus profondes sur les pigments des peintures de la période visée.

 

Actualités et premiers résultats

Anita est actuellement en train de préparer des échantillons avec les pigments de cette période, d’abord purs puis en dégradé (mélange avec du blanc et éventuellement avec du gris) et enfin en mélange afin de les passer aux différentes analyses, dont le spectrocolorimètre, la caméra hyperspectrale et la photographie UV/IR fausses couleurs. Elle étudie également ces différentes techniques, pour pouvoir au mieux les utiliser (en connaissant leurs caractéristiques physiques, répétabilité, etc...) et les comparer (par exemple comparer le spectrocolorimètre et l'imagerie hyperspectrale).

 

Mots-clés

altération, archéométrie, art, bases de données, biochimie, caractérisation, couleurs, imagerie, matières, peinture, pigments

Détails d'organisation

tl_files/patrima/portraits/images/Anita Hayem-Ghez.jpgDoctorante :  Anita Hayem-Ghez est une étudiante diplômée de l’Institut d’Optique en 2010, où elle a obtenu le titre d’Ingénieur en Optique et le Master « Optique, Matière et Plasmas » à l’Université Paris 11 (spécialité : « Optique, de la science à la technologie »).

Elle a effectué auparavant deux stages au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF), portant sur la spectrocolorimétrie et la microtopographie. Son stage de fin d’étude a été fait à Washington (Etats-Unis), à la Bibliothèque du Congrès dans la Preservation Research and Testing Division, où elle a utilisé la technique de l’imagerie multispectrale sur des cartes anciennes.


Structure de rattachement administratif : Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) et le laboratoire de Synthèse Organique Sélective et de Chimie bioOrganique (SOSCO, Université de Cergy Pontoise)

Directeur (s) du projet codirigée par Michel Menu (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France) et Nancy Linder (Le laboratoire de Synthèse Organique Sélective et de Chimie bioOrganique, Université de Cergy Pontoise). 

Autres encadrants éventuels: Elle sera également encadrée par Elisabeth Ravaud (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, expertise scientifique des peintures) et Clotilde Boust (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, apparence visuelle et instrumentation optique).

Autres partenaires, le cas échéant: Laboratoire Léon Brillouin, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA Saclay, Gif-sur-Yvette)

Durée : 3 ans.

Date de démarrage : septembre 2011.

 

Bibliographie

- Thèse de Guillaume Dupuis : Couleur de la matière picturale : caractérisation des pigments et des mélanges de pigments, effets induits par l’adjonction de liant et de charges, présentée et soutenue publiquement le 18 juin 2004, Spécialité Optique, Université Paris XI

- Thèse de Lionel Simonot : Etude expérimentale et modélisation de la diffusion de la lumière dans une couche de peinture colorée et translucide – application à l’effet visuel des glacis et des vernis, soutenue le 4 novembre 2002, Discipline Optique et photonique, Université Paris VI

- Visible and infrared reflectance imaging spectroscopy of paintings : Pigment mapping and improved infrared reflectography , John K. Delaney, Jason G. Zeibel, Mathieu Thoury, Roy Litteton, Kathryn M. Morales, Michael Palmer, E. René de la Rie, National Gallery of Art, Optics for Arts, Architecture and Archaelogy II – Proceedings of SPIE 7391 (2009) – 739103-739108

- Visible and infrared imaging spectroscopy of Picasso’s Harlequin Musician : mapping and identification of artist materials in situ, John K. Delaney, Jason G. Zeibel, Mathieu Thoury, Roy Littleton, Michael Palmer, Kathryn M. Morales, E. René de la Rie, Ann Hoenigswald, National Gallery of art, Applied Spectroscopy 64 (2010) : 584-594

- L’Ultra-Violet fausses couleurs : une méthode d’identification des pigments picturaux – vers un protocole de prise de vue destiné à l’ultraviolet, Anne Paounov, Mémoire de recherche de fin d’études (Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière – promotion 2009)

- Les préparations colorées des tableaux de l’Ecole Française des dix-septième et dix-huitième siècles, Alain R. Duval, Studies in Conservation, Nov 1992, vol 37, n°4, p239-258

- Techné n°1 : Poussin et la peinture française du XVIIème siècle, n°1, 1994

- Nouvelle formulation du modèle de Kubelka et Munk avec application aux encres fluorescentes, Patrick Emmel, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Laboratoire de Systèmes Périphériques CH-1015 Lausanne, Suisse, http://diwww.epfl.ch/w3lp/publications/colour/nfdmdkemaaaef_00.pdf