Projet de recherche

Imagerie acoustique pour le suivi et la compréhension des phénomènes d’altération des marbres (SAMIA)

Le marbre de Carrare est le matériau le plus présent dans la statuaire du Parc du Château de Versailles. Son altération est principalement due à trois types de pathologies : désagrégation granulaire profonde, érosion superficielle et fissuration. L’équipe en charge du suivi sanitaire réalise des observations à l’œil nu, à la loupe binoculaire, ainsi que des macrophotographies et très occasionnellement des mesures de vitesse du son. Ces outils ne sont cependant pas suffisants pour d’une part évaluer précisément et de façon spatialement résolue la perte de cohésion interne dont on sait qu’elle peut être très forte malgré un état de surface correct, et d’autre part pour mesurer rapidement et précisément des évolutions minimes mais constantes des états de surface.

Ce travail de thèse contribuera à la compréhension de l’altération d’échantillons de marbre représentatifs de la statuaire de Versailles en développant un panel de méthodes acoustiques non destructives d’évaluation des états de surface et de profondeur du marbre. La méthodologie suivie consiste à caractériser des éléments de marbre de forme géométrique sans valeur historique/artistique, vieillis naturellement dans le parc ou en laboratoire par des vieillissements accélérés adaptés. Les propriétés physiques de la pierre seront suivies au cours de leur dégradation à l'aide de méthodes acoustiques telles que la vibrométrie laser par ondes de volume, de surface et ou de fissure. L'analyse des signaux obtenus, ainsi que la modélisation des comportements mécaniques des marbres vieillis autorisera la spectroscopie acoustique in fine. Des tests seront également réalisés in situ sur quelques œuvres sélectionnées, en fonction de leur état d’altération, parmi elles probablement la copie du 19ème siècle de l’Amour taillant son arc dans la massue d'Hercule d’Edmé Bouchardon.

 

Mots-clés

Patrimoine, marbre, mécanique, acoustique, instrumentation, laser

Détails d'organisation

Doctorant : Mohamed El Boudani

Structure de rattachement administratif : SATIE, UCP

Ecole doctorale :

Directeur de la thèse : Stéphane SERFATY, Professeur, SATIE, UCP

Partenaires institutionnels : UCP (GEC) / château de Versailles / LRMH

Durée : 3 ans

Date de démarrage : Octobre 2013