Biographie

Portrait de Ronan Hébert

Ronan Hebert est Maître de conférences au département Géosciences Environnement Cergy de l’Université de Cergy-Pontoise depuis 1996, Docteur de l’Université de Rennes 1 en Sciences de la Terre (1993), pétrologue du métamorphisme de formation, il est spécialisé dans les interactions fluides-roches et les microstructures dans les domaines géologiques profonds.

En 2007 il réalise une reconversion thématique vers l’altération des pierres du patrimoine bâti, la géothermie profonde et la durabilité des bétons à haute température, domaines où les relations fluides-roches sont omniprésentes.

Dans le domaine du patrimoine, Ronan Hebert s’intéresse plus particulièrement aux mécanismes de dégradation des roches par les sels, et plus spécifiquement en ce moment au rôle des différents hydrates de sulfate de sodium dans ce processus, et en particulier au rôle potentiel de l’heptahydrate. Bien que connue depuis le milieu du 19ème siècle, cette phase métastable a été négligée dans pratiquement la totalité des travaux de ces 30 dernières années portant sur l’altération saline, et elle fait l’objet de nombreuses publications depuis 2008. Malgré cela son rôle reste encore mal connu.

Il a participé aux travaux de thèse de Matthieu Angeli sur « l’analyse multi-échelle de la dégradation des roches par la crsitallisation des sels dans les réseaux poreux » et co-encadre actuellement la thèse de Mélanie Denecker sur « Le rôle des sulfates de sodium dans l’altération des roches et autres milieux poreux : application à la conservation et restauration du patrimoine bâti. », en compagnie d’Ann Bourgès et Beatriz Menendez.

L’approche de ces travaux est essentiellement expérimentale.