Projet de recherche

Requiem pour Xylophages

 

Aujourd’hui, face à une infestation potentielle, suspectée, les équipes en charge de la conservation des œuvres n’ont d’autre choix que de réaliser un traitement curatif afin de ne pas mettre en péril l’ensemble de leurs collections. Depuis quelques mois, le procédé breveté « ATAX » (Analyse des Traces Acoustiques de Xylophages) par la cité de la musique semble une voie efficace permettant d’identifier avec certitude la présence des insectes au sein des bois. Le présent projet de recherche se propose de développer une première mise en place de mesures de détection in situ d’insectes xylophages au sein d’une collection muséale en prenant l’exemple de la collection du musée du Quai Branly. On cherchera dans ce travail à conforter la robustesse du système développé grâce à l’acquisition de signaux sur des structures composites de plus en plus complexes. On poursuivra en parallèle le développement du matériel en associant au procédé actuel une interface conviviale rendant le traitement du signal accessible aux non spécialistes.  En exploitant le système en tant que quantificateur de l’activité biologique au sein du matériau, on se propose enfin d’entamer une étude du comportement in situ des insectes xylophages, principalement Anobium Punctatum, en analysant son activité au sein du bois, en relation avec les conditions environnementales appliquées au matériau.

Détails d'organisation

Porteur du projet: Stéphane VAIEDELICH (Laboratoire du musée de la musique, Cité de la musique)

 

Partenaires:Musée du Quai Branly (Olivia BOURRAT)Laboratoire SATIE (Stéphane SERFATY)Musée du Louvre (Bertrand LE DANTEC)