Thèse : PVC : COmpréhension des Mécanismes de Perte de PLastifiant et d'EXsudation (PVC- COMPPLEX)

tl_files/patrima/projets/images/PVC plastifié b.jpgLe polychlorure de vinyle (PVC) plastifié est un plastique très présent dans les collections patrimoniales et dans un état de conservation jugé souvent médiocre. Les dégradations les plus fréquentes sont l’exsudation et la perte de souplesse des objets qui sont liées à la migration progressive du plastifiant vers la surface du matériau.
Le projet, qui s'appuie sur des études déjà financées par la Fondation,  vise à mieux comprendre les processus d’altération des objets en PVC plastifiés et à préconiser des conditions de conservation et des traitements de restauration. Cette étude sera réalisée en parallèle sur des PVC de formulation simplifiée et sur des PVC vieillis naturellement en musée. La cinétique de migration du plastifiant et les modifications structurales des chaînes PVC seront caractérisées au cours d’un vieillissement artificiel des objets réalisé dans les conditions les plus représentatives d’un environnement muséal d’exposition ou de conservation.
L’impact du nettoyage des surfaces sera étudié en terme d’efficacité mais surtout de dégradation ultérieure du matériau et notamment de réapparition des exsudats. L’effet du conditionnement sur le vieillissement des PVC souples, nettoyés ou non, sera également évalué. Ce projet s’attachera en outre à caractériser les mécanismes de vieillissement de PVC de formulation récente, formulés avec de nouveaux plastifiants. Cette étude permettra d’anticiper les éventuels phénomènes de dégradation des œuvres qui entreront dans les collections futures. Enfin, l’intérêt des vernis souvent apposés sur les surfaces sera étudié en termes de prévention des dégradations ou de protocole de restauration.

Détails d'organisation

Porteur, directrice de la thèse:

  • Sophie Cantin, UCP/LPPI

Autres partenaires:

  • Isabelle Fabre-Francke, UCP/LPPI
  • Agnès Lattuati-Derieux, CRCC
  • Gilles Barabant et Nathalie Balcar, C2RMF

Doctorant:

  • Adeline Royaux