La photographie dans le quotidien France-Soir. Un fonds patrimonial au service de l’histoire du photojournalisme.

L’étude repose sur l’exploitation du fonds photographique de France-Soir - premier fonds patrimonial dans ce domaine - avec 5 millions de documents. Il n’a, jusqu’ici, pas fait l’objet d’une étude scientifique d’ampleur, pas plus que le journal lui-même, pourtant premier quotidien français d’après-guerre (avec un tirage jusqu’à 2 millions d’exemplaires en 1970).

Héritier du Paris-Soir d’avant-guerre, France-Soir conquiert le grand public populaire, notamment en utilisant l’image comme une source d’information majeure. Au temps de son prestigieux directeur, Pierre Lazareff, il dispose du plus important service photo de la presse quotidienne, attire les meilleurs photographes et sert de tremplin aux carrières des plus jeunes. Mais le modèle qu’il constitue décline, ce qui en fait un bon observatoire pour comprendre ce qu’on appelle couramment la « crise du photojournalisme ».

Tout en analysant la richesse et l’importance du fonds France-Soir pour l’historien, l’étude s’interrogera sur les conditions de production et les processus de sélection des photographies, le regard et les pratiques professionnelles des photographes, des années d’après-guerre (époque montante du journal) jusqu’aux années 2000 (celles du déclin), cette période correspondant aussi au recul et à la standardisation de la photo dans la presse. Fondée sur un échantillon du fonds (touchant à la vie politique, au fait-divers, au sport, aux guerres), la thèse entend contribuer à l’histoire du patrimoine photographique, de la photographie de presse et de l’information visuelle, dans une démarche historienne.

Détails d'organisation

Porteur et directeur de la thèse:

  • Christian Delporte (CHCSC - UVSQ)

Autres partenaires :

  • Bibliothèque nationale de France

Doctorante :

  • Emilie FROMENTEZE