Soutenance de thèse PATRIMA

19 Juin 2014 - 20 Juin 2014

tl_files/patrima/Logos/Logo FSP vertical web.jpg

Mélanie Denecker soutiendra sa thèse le 20 juin prochain. Il s'agit de la deuxième soutenance d'une thèse PATRIMA.

La thèse est intitulée : " Le rôle des sulfates de sodium dans l'altération des pierres du patrimoine bâti: méthodes indirectes d'identification pour l'approche expérimentale."

La soutenance se tiendra à 14h00 dans l’amphithéâtre F013 au site de Neuville de l'Université de Cergy-Pontoise.

 

Jury

-Dr. Ronan Hébert, Université de Cergy-Pontoise (Directeur de thèse)

-Dr. Ann Bourgès, Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH; Champs-sur-Marne) (Co-directeur de thèse)

-Dr. Noushine Shahidzadeh, Université d'Amsterdam (Pays-Bas) (Rapporteur)

-Pr. Yves Géraud, Université de Lorraine (Rapporteur)

-Dr. Eric Doehne, Scripps College de Claremont (Californie, États-Unis) (Examinateur)

-Dr. Jean-Philippe Bigas, Chryso (Sermaises) (Examinateur)

-Dr. Beatriz Menendez, Université de Cergy-Pontoise (Examinateur)

-Dr. Jérôme Wassermann, Université de Cergy-Pontoise (Examinateur)

Résumé des travaux

Les sulfates de sodium sont admis comme étant les sels les plus destructeurs pour les pierres naturelles et autres matériaux poreux. Les processus de cristallisation de ces sels demeurent encore mal compris, et plus particulièrement les relations entre l’heptahydrate (SS7, Na2SO4-7H2O) et la mirabilite (SS10, Na2SO4-10H2O). L’heptahydrate métastable a longtemps été négligé dans les travaux scientifiques portant sur l’altération saline jusqu’à récemment, et son rôle dans l’altération des roches n’a toujours pas été établi à ce jour. Afin de mieux comprendre le rôle des différentes phases dans l’altération, il est important de pouvoir identifier quelle phase cristallise sous des conditions environnementales spécifiques. La cristallisation du sel se produit le plus souvent dans les matériaux poreux où les processus de cristallisation ne peuvent pas être observés directement in situ. Dans cette étude, nous utilisons le suivi de la température pour détecter et identifier la cristallisation des hydrates au cours de cycles de refroidissement / chauffage sur des solutions de sulfate de sodium ainsi que sur des pierres calcaires. En parallèle, d’autres approches expérimentales consistent à mesurer la réponse électrique et élastique des processus de cristallisation / dissolution se produisant dans le milieu poreux. Ces méthodes permettent de caractériser les différentes phases se produisant au cours du cycle de température et peuvent être utilisées dans d’autres études expérimentales au sujet d’essai de vieillissement accéléré, afin d’estimer le rôle des différents hydrates de sulfate de sodium impliqués dans l’altération des pierres par les sels.

 

 

 

Revenir