Séminaire du C2RMF : La vitrine, une protection contre les polluants ?

18 Novembre 2014 - 19 Novembre 2014

tl_files/patrima/projets/images/C2RMF interieur.jpg

Lundi 24 Novembre 2014, dans le cadre du séminaire du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), se tient une séance intitulée "la vitrine, une protection contre les polluants ?" et animée par Isabelle Colson. 

"Il est difficile d'imaginer, de nos jours, un musée, une exposition permanente ou temporaire sans une vitrine. Pourtant, pour beaucoup d'entre nous ce mobilier, essentiellement conçu pour la mise en sécurité ou la diffusion du patrimoine déroute lorsque les œuvres s’altèrent : quel est l’agent responsable, comment le neutraliser, quelle est la part de responsabilité de la vitrine… ?  Autant de questions dont les réponses restent liées au comportement ainsi qu’à la  gestion au quotidien de cet équipement muséographique.

La vitrine est un monde à elle seule mais ne peut, paradoxalement être considérée seule : un lien fort existe entre elle et son environnement, notamment au travers de ses échanges de matières, d'énergie. Après un rapide rappel de ce que nous entendons par le mot polluants, nous nous proposons d’aborder le rôle et le comportement de la vitrine vis-à-vis des œuvres qu’elle abrite et de son environnement lorsque divers polluants sont en jeu.

Au travers d’exemples, pris dans la littérature ou issus de notre propre expérience, nous verrons que nous avons affaire à un équilibre complexe qu’il faudra parfois rompre ou favoriser, de manière volontaire, pour améliorer la conservation des œuvres, en jouant non seulement sur les performances techniques de la vitrine mais aussi sur la qualité de son environnement. Si le choix de l’étanchéité vis-à-vis des polluants est crucial, d’autres paramètres le sont tout autant et sont interdépendants : réactivité des œuvres, climat, matériaux en présence, surfaces d’échanges, moyens de  neutraliser l’impact des polluants… Leur grand nombre à prendre en compte pour que la vitrine soit une « bonne vitrine », un véritable outil au service de la conservation, oblige à des compromis qu’il est encore trop souvent difficile à maîtriser, tant pour les concepteurs de vitrines que pour le personnel des musées : même si des progrès sont réalisés, le champ méthodologique pour déterminer les compléments au bâtiment que la vitrine doit apporter aussi bien qu’expérimental pour améliorer nos connaissances sur le sujet n’est pas encore clos !"

Participation :

Entrée libre dans la limite des places disponibles

C2RMF - Palais du Louvre - Porte des Lions

14 Quai François Mitterrand 75001 Paris, France.

http://www.c2rmf.fr/diffuser/seminaires

 

Revenir