journée d’études « Musique, Contestations, Contre-cultures »

15 Avril 2016

De la chanson engagée aux avant-gardes esthétiques les plus radicales, la musique a joué un rôle majeur dans les révolutions culturelles des années 1960 et 1970. Centrée sur l’Amérique du Nord et l’Europe, la journée d’étude organisée le 15 avril prochain à la Philharmonie de Paris permettra l'analyse des liens entre musique, contestations et contre-cultures dans une approche comparée, attentive aux circulations artistiques.

Trois axes sont privilégiés : l’articulation entre discours politiques et créations esthétiques ; l’émergence de nouvelles scènes et sociabilités culturelles (festivals, performances, médiatisation) ; les dynamiques de consécration et de patrimonialisation des musiques contestataires. The revolution began with rock’n roll ? Musicologues, historiens et sociologues proposent une réflexion critique sur les pratiques musicales du « moment 68 » et la place de ces créations dans nos imaginaires contemporains.

En partenariat avec le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), la Fondation des sciences du patrimoine, l’Institut universitaire de France (IUF) et l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

Programme.

Entrée libre sur réservation.

 

Revenir