25 années d’archéologie royale (1990-2015)

6 Octobre 2016 - 8 Octobre 2016

Colloque organisé par le Centre de recherche du château de Versailles, avec le soutien de la Drac Île-de-France et de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, et avec la collaboration du service régional de l’archéologie d’Île-de-France, de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, du Musée-Promenade de Marly-le-Roi / Louveciennes et de l’association Volutes.

Ce n’est qu’en avril 1990, à l’occasion du lancement de la replantation du parc du château de Versailles, que fut donné le premier coup de pelle mécanique à vocation archéologique. À l’origine, ces recherches étaient entreprises en amont de la restitution de bosquets disparus. L’archéologie peinait alors à reconnaître l’époque moderne comme digne d’investigation. Cette discipline était en effet concurrencée par l’exploitation des archives, notamment bien documentées pour les résidences royales.

En 25 ans, l’état d’esprit a changé, que ce soit pour l’archéologie en général - la complémentarité des archives et de l’archéologie est maintenant largement reconnue - ou pour son application à Versailles et dans ses satellites, Trianon et Marly. La fouille programmée du pavillon royal de Marly en 2015 est caractéristique de cette évolution.

Parallèlement à l’exposition prévue au Musée-Promenade de Marly-le-Roi / Louveciennes du 1er octobre 2016 au 5 février 2017, ce colloque sur l’archéologie d’époque moderne fera le point sur ces évolutions et s’intéressera à ce qui s’est passé dans d’autres domaines royaux.

Programme et informations pratiques

 

A noter : Tiffanie Le Dantec, doctorante de la Fondation fait une intervention sur l'utilisation des plâtres dans la façade du château de Marly.

Revenir