Etude physico‐chimique de textiles archéologiques exceptionnellement préservés sous forme minéralisée (ETAM ++)

Dans un grand nombre de contextes archéologiques, les textiles sont rapidement dégradés et, de fait, sont très peu connus. Dans des contextes bien particuliers, au contact d’objets métalliques, ils peuvent être partiellement préservés jusqu’à plusieurs milliers d’année sous une forme dite « minéralisée » et sont d’une valeur patrimoniale inestimable. Ces mécanismes de conservation, comparables à des fossilisations exceptionnelles, comme l’exploitation qui peut en être faite pour mieux connaître les technologies anciennes associées demeurent en grande partie incompris. Dans le domaine de l’Orient ancien, ces vestiges constituent presque exclusivement les seuls témoins matériels d’une production textile par ailleurs bien connue d’après les textes cunéiformes. Dans le cadre de ce travail, nous proposons de caractériser les phases organiques (fibres) et minéralisées (métal) pour
reconstruire le processus de conservation de ces vestiges d’une valeur patrimoniale inestimable. ETAM++ s’inscrit dans la continuité du stage de master ETAM de PATRIMA mené entre IPANEMA, les musées du Louvre et du Quai Branly. Il vise à développer le potentiel archéologique et muséographique de vestiges textiles minéralisés. Il explorera plus particulièrement les approches non-invasives s’appuyant sur des méthodes d’imagerie de rayons X rapides (tomographie 3D, scans 2D) et de photoluminescence UV, développées dans le cadre d’IPANEMA et
de PATRIMEX « scan rapide ».

Détails d'organisation

Porteurs et directeurs de la thèse:

Loïc Bertrand (IPANEMA)

Pierre Galtier, (GEMAC - UVSQ)

Autres partenaires :

Musée du Louvre

Musée du Quai Branly

Doctorant:

Jiayi LI