Post-doc : Etude des stucs polychromés de la Renaissance italienne

tl_files/patrima/projets/images/Stuc renaissance.JPG

Le stuc constitue l'un des matériaux les plus importants utilisé par les sculpteurs italiens de la Renaissance pour produire et diffuser à grande échelle leurs oeuvres.

A la suite et en complément des recherches menées sur les sculptures en terre cuite, le Musée du Louvre, le C2RMF et le LRMH, en partenariat avec d'autres institutions françaises et européennes, souhaitent développer des études sérielles sur les composants de ce matériau souvent négligé. En effet, la complexité de sa composition (mélange complexe de phases minérales (calcite, dolomite, gypse, quarts, terre cuite, pouzzolane...) prises dans un liant à base de chaux ou de plâtre contenant divers additifs organiques) constitue un véritable défi pour toute analyse globale. Nous proposons de tester un protocole d'étude permettant d'obtenir une caractérisation fine de chacune des phases en utilisant les méthodes traditionnelles et en adaptant les potentialités offertes par le couplage des méthodes par faisceau d'ions (μ-PIXE/PIGE/RBS et ionoluminescence) et des spectrométries vibrationnelles pour trouver des critères de différenciation des matières premières mises en oeuvre. Un autre point innovant de cette recherche sera de mettre au point une méthode nouvelle d'extraction et de concentration de la matière organique présente en très petite quantité dans le matériau support afin de pouvoir déterminer les mélanges et surtout à terme de pouvoir proposer une datation de ces oeuvres par carbone 14.

Détails d'organisation

Porteur:

  • Marc Bormand, Louvre, Département des sculptures)

Autres partenaires:

  • Anne Bouquillon, C2RMF, Département recherche)
  • Lise Leroux, LRMH